Test – Bioshock Infinite

Bioshock Infinite

Ken Levine et son studio Irrational Games sont de retour pour un troisième épisode de sa série phare, Bioshock. Cette fois-ci intitulé Bioshock Infinite. Loin des recoins humides de Rapture, la ville volante de Columbia n’attends plus que vous. Mais est-ce que ce voyage dans les nuages vaut-il vraiment le coup ?

Sans rentrer trop loin dans l’histoire, ce nouvelle épisode, vous amène jusqu’à New-York et un certain Booker Dewitt. Détective privée qui a mis les mains dans de salles affaires et qui croule sous les dettes. Jusqu’au jour où un mystérieux homme lui propose de tout effacer en l’échange d’aller chercher une jeune fille.

Vous l’aurez compris au vue de ce petit résumé, l’histoire que nous propose le studio d’Irrational Games est complexe et parsemé de zones d’ombres. La narration est un point fort du jeu et s’est un vrai plaisir que d’évolué dans cette ville de Columbia, où tout a été soigneusement pensé pour créer un univers cohérent avec des références historiques comme le conflit de Wounded Knee. On se surprendra même à vouloir retrouver tous les petits bonus narratifs, des conversations, des enregistrements, des films qui aideront le joueur à mieux comprendre Columbia et ses habitants.

Comptez en moyenne une douzaine d’heures pour venir à bout de l’histoire et a peu près une quinzaine pour explorer à fond et récupérer tous les bonus. Après avoir finis une première fois le jeu, le mode 1999 se débloque pour les amateurs de challenge, un très bon point car malgré quelques passages un peu plus coriace, le mode difficile se révèle assez facile.

Biosjock Infinite(1)

Dès le commencement du jeu, lorsque vous arrivez dans cette ville de Columbia, vous vous prenez une claque graphique. Certes le jeu n’est pas aussi beau qu’un Crysis mais l’univers graphique est somptueux. Le reflet de l’eau, le soleil traversant les vitraux, l’architecture des maisons, les morceaux de viles flottant au loin, tout est là pour vous en mettre pleins les yeux. La bande son rétro est agréable et il y a de bons doublage français.

Comme dans tout bon FPS qui se respecte, les armes à feu sont présentes. Allant du petit pistolet, au lance-roquette en passant par le fusil à pompe, l’éventail est assez vaste. Chacune des armes arbore un look assez vintage, archaïque qui colle parfaitement avec l’époque et l’environnement de Columbia. Comme dans les précédents Bioshock, vous aurez également la possibilité d’utilisé des pouvoirs magiques, appelés toniques, comme les nuées de corbeaux ou encore pour électrocuté vos ennemis.

Les armes et les toniques profites d’un système d’amélioration de leurs dégâts, précisions, portées en échange d’argent aux sortes de distributeurs présents tout au long de l’aventure.

Dans le gameplay, Bioshock Infinite tire son épingle du jeu et doit son originalité à la présence de la fille que vous devez sauver, Elizabeth. Outre les cristaux nécessaires pour utiliser les toniques, les munitions d’armes et l’argent qu’elle vous donne tout au long de l’aventure, elle peut ouvrir des « failles » qui feront apparaître des tourelles, canon, leurre, etc. donnant un peu d’interactivité dans les phases de combats. Les combats sont également plus nerveux grâce à l’apparition de l’Aérotram, une sorte de rail qui permet de se déplacer dans les airs et qui vous permet d’attaquer les ennemis par le haut, leur sauter dessus.

Bioshock Infinite (2)

En conclusion, ce Bioshock Infinite est un vrai coup de cœur de cette 2013 avec son univers envoûtant, son scénario riche en rebondissement et son gameplay originale avec la présence d’Elizabeth.

Incoming search terms:

  • irrational heart
  • irrational heart résumé
  • resume de la serie irrational heart
  • feuilleton irrational heart
  • resume du feuilleton irrational heart
  • RESUME IRRATIONAL HEART
  • résumé de irrational heart
  • serie irrational heart
  • feuilleton irrational heart en français
  • irrational heart feuilleton

A voir aussi

Miniature Sniper Elite III

Test – Sniper Elite III

La franchise Sniper Elite s’étoffe d’un nouvel épisode bien loin des pavés de la ville ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *